Profil

  • cojocano
  • Maman de 4 enfants, mariée et nounou, je blogue dans la région de Nancy.
sur mon blog vous trouverez toutes sortes de recettes abordables et faciles à réaliser, si j'y arrive alors vous aussi!
  • Maman de 4 enfants, mariée et nounou, je blogue dans la région de Nancy. sur mon blog vous trouverez toutes sortes de recettes abordables et faciles à réaliser, si j'y arrive alors vous aussi!


 

safe image.php 

  logo-cookut.jpg

 

 

Rechercher Sur Le Blog

 

logo-750g.jpg 

 

 

bt.png 

 

http://img.over-blog.com/300x300/3/89/05/81/photo/photo-3/logo.png

la bouilloire bavarde 

les gourmandises de virginie

MelleBanane's Cuisine

OK CE BON
Les naissances culinaires

fidji passion boulange

l'atelier pain

le pétrin

Les gourmandises de nath

Mon petit grain de sel

mes envies et délices

La marmite à M'Alice 

Quand Nad cuisine
Pique assiette

Délice-yeux

Nicole Passions

Les recettes à l'Annie

 

Compteur de visiteurs en lignes


REFERENCEMENTS


 





 
 

 

 

5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 07:48

101_1462.JPG

En grande fan de risotto j'ai à coeur que mes enfants apprécient ce plat également. Avec celui ci j'ai réussi à faire un risotto qu'ils mangent et qui leur ont fait avaler des petits pois sans râler car mes enfants sont très difficiles à mon grand désarrois.

Recette faite dans mon thermomix mais qui se fait tout aussi bien à la casserole.

 

 

 


INGREDIENTS

2 échalotes

2 cas d'huile d'olive

250g de riz à risotto (typer arborio ou carnaroli)

  1verres de vin blanc

bouillon (cube de bouillon de légume délayé dans de l'eau très chaude): environ 600 ml

200 g de dès de jambon (ou un talon de jambon coupé en dès)

1 petits boîte de petits pois

2 cuillère à soupe de parmesan râpé

10 cl de crème liquide

poivre, sel

 

 

3_13_8 PREPARATION

Au thermomix:

Éplucher les échalotes et les émincer au thermomix (vit 6 quelques secondes).

Mettre dans le bol 2  c. à soupe d'huile d'olive et faire suer les échalotes, 3 min / vit. 1 / 100°.

Ajouter le riz et régler 5 min, vit 1 sens inverse, 100°c.

Verser  le vin blanc et la bouillon (1/2 litre) et programmer 13 min , vit. 1  sens inverse, 100°c. (vérifier la cuisson du riz et prolonger éventuellement de quelques minutes)

Ajouter, les dès de jambon, et les petits pois égoutés, ainsi que la crème et le parmesan. Remettre le robot en route 2 min, vit. 1 , sens inverse, 100°c.

Servir aussitôt.

 

 

A la casserole:

Commencer par zester finement les citrons (conserver un zeste pour la présentation).

Éplucher les échalotes et les émincer.

Dans une sauteuse faire revenir les échalotes dans un peu d'huile d'olive.

Verser le riz et mélanger jusqu'à ce qu'il commence à être translucide.

Arroser avec le vin blanc, tout en mélangeant laisser évaporer.

Terminer la cuisson en versant du bouillon progressivement, tout en mélangeant.

Ajouter la crème, le parmesan, les dès de jambon et les petits pois égouttés et mélanger et achever rapidement la cuisson.

Servir.

 

 

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 07:07

101_1748-bis.jpg

Comme promis les recettes de 2 de mes essais pour la concours. J'ai vraiment hésiter à présenter ceux au chocolat noir, si je les avait présenté au concours ils auraient été jaune (couleur du pamplemousse) et avec la ganache au chocolat noir. J'ai beaucoup aimé ces 2 versions et ce sera à refaire.

Le pamplemousse confit seul a un goût relativement amer, mais m"langer aux ganache cette amertume est considérablement aténuée.

 

 


INGREDIENTS

 

coques: (pour environ 40 coques)

80 g de blanc d'oeufs

100 g de poudre d'amande

155 g de sucre glace

55 g de sucre semoule

colorant rouge

 

Pamplemousse confit

1 pamplemousse

100 ml d'eau

100 g de sucre en poudre

 

 

Ganache chocolat noir pamplemousse:

100 g de chocolat noir 70% minimum de cacao

100 g de crème liquide entière

jus+ zeste d'un pamplemousse

(3 gouttes d'huile essentielle de pamplemousse - facultatif )

pamplemousse confit

 

Ganache chocolat blanc pamplemousse:

jus et zeste d'un pamplemousse

100 g de chocolat blanc

45 g de crème liquide

 101_1686bis.jpg

3_13_8 PREPARATION

 

Pamplemousse confit:

Couper les haut et la bas des écorces du pamplemousse.

Couper tout autour le pamplemousse de façon à le peler à vif et à récupérer l'écorce avec un peu de chaire.

Plonger les écorces dans de l'eau porter à ébullition, égoutter. Renouveler cette opération 3 fois, afin de retirer un peu d'amertume au pamplemousse.

Mettre les écorce dans une casserole avec le sucre et l'eau et porter à ébullition. Ralentir le feu et laisser cuire en mélangeant souvent jusqu'à ce que le liquide soit quasiment évaporé. Cela prend environ un heure (je l'ai fait au thermomix, vit 1, 1 h à 90°)

Placer sur une grille pour égouter puis tremper les écorces dans du sucre. Laisser sécher à l'air libre.

  photos-recettes-non-publiees.jpg

 

 

Ganaches à préparer la veille

Préparer de la même façon pour les 2 ganaches.

 

Hacher le chocolat finement à l'aide d'un couteau.

faire chauffer la crème, retirer du feu après ébullition.

Ajouter le chocolat et bien le mélanger jusqu'à ce qu'il soit complètement fondu et incorporé à la crème. Ajouter jus et zeste de pamplemousse ainsi que quelques zestes confits coupés en très petits morceaux. Rectifier éventuellement le gout en ajoutant quelques gouttes d'huile essentielle de pamplemousse. Réserver au frais pour faire prendre la ganache.

 

 

 

Préparation des coques:

 

Commencer par mixer au robot la poudre d'amande (ou de noisette) mélangée au  sucre glace (pas trop il ne faut pas que les poudres grainent et "s'agglutinent)  puis les tamiser. C'est important pour obtenir des coques lisses.

Dans le bol de votre robot commencer à monter les blancs a faible vitesse, quand ils commencent à mousser ajouter la moitié du sucre et passer à vitesse moyenne. (c'est à ce moment là que l'on ajoute le colorant)

Quand le fouet commence à marquer les blancs, les serrer avec le sucre restant à puissance maximale.

La meringue est prête lorsqu'en retirant le fouet il se forme au bout un bec d'oiseau. (la meringue prend une forme de bec de perroquet)http://i49.servimg.com/u/f49/11/69/53/34/101_0832.jpg

 

Incorporer alors en 3 fois le mélange poudre d'amande / sucre glace (c'est le macaronnage) avec une spatule.

http://i49.servimg.com/u/f49/11/69/53/34/101_0833.jpg

Arrêter le macaronnage lorsque la pâte forme un ruban .La pâte doit couler comme un ruban en tissu  tomberait en le lâchant.

http://i49.servimg.com/u/f49/11/69/53/34/101_0834.jpg

Mettre une feuille de papier sulfurisé sur chacune de vos plaques de cuisson (comptez en 3, dont une qui reste dans le four chaud) ; (je préfère le papier sulfurisé aux plaques de cuisson en silicone ou encore aux feuilles de cuisson Demarle qui demandent un temps de cuisson plus long ou plus chaud, et qui donnent un rendu qui me convient mieux, mais chacun ses goûts)

Placer une plaque de cuisson dans le bas de votre four sur une grille (vous pouvez aussi retourner votre lèche frite en guise de plaque de cuisson) et préchauffer votre four à 140°c.

Verser la pâte dans une poche à douille munie d'une douille de 7 ou 8 mm.

Faire des disques de 3 à 4 cm de diamètre en quinconce. Pas besoin de croûtage (si vous voulez vraiment le faire vous pouvez mais moi je ne vois pas de grosse différence, je préfère même sans)

 

Faire cuire une plaque à la fois (posée sur une ou 2 autres plaques) à 150°c, pendant 15 minutes. Adapter selon votre four, dans le mien il vaut mieux 140°c et 18  minutes pour que la couleur reste belle et que les coques ne brunissent pas.  Dans mon autre four c'est 130° et 20 minutes. Il ne faut pas hésiter à faire des tests les premières fois que vous faites des coques de macarons.

Laisser refroidir et décoller les macarons (en humidifiant la feuille de cuisson en la posant sur un linge humide ça aide bien, mais si ils sont bien cuits pas besoin)..

 

Garnir les coques 2 à 2 avec la ganache

Conserver de préférence dans une boite métallique au réfrigérateur. 

101_1707-bis.jpg

Retrouvez toutes mes recettes de macarons ICI (clic)

Repost 0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 07:15

 

101 1828 bisJ'ai récupéré ma connexion hier soir pour mon plus grand bonheur. Du coup comme vous n'avez pas eu de recette hier je vous en offre une aujourd'hui. Au départ j'avais bien prévu une recette de macarons, mais une qui faisait partie de mes essais pour le concours; vous l'aurez très rapidement, demain pour être exacte.

Celle ci c'est la recette qui m'a valu la 8° place (sur 28 participants) à la sélection de Metz pour le concours du meilleurs macarons amateur.

Si vous voulez en savoir plus sur ce concours et ses différentes étapes , allez jeter un oeil sur leur page facebook (clic)

Je remercie chaleureusement Juliette et Emmanulle qui m'ont autorisée à "exploité" leur recette. Personnellement j'ai adoré cette association un peu surprenante , même mon fils Joris qui n'aime pas le poivron a aimé.

 

 

 

 


INGREDIENTS

 

 coques:

80 g de blanc d'oeufs

100 g de poudre d'amande

155 g de sucre glace

55 g de sucre semoule

2 cac de café soluble

colorant (de chez shopping culinaire)

Ganache chocolat noir, piment d’Espelette et poivron confit

1 poivron

150  ml d’eau

120 g de sucre en poudre

1 gousse de vanille

1 à 2 pincées de piment d’Espelette

125 g de chocolat noir à 74%

50 g de crème liquide entière

 

3_13_8 PREPARATION

Ganache à préparer la veille

Poivron confit :

Nettoyer et couper le poivron en 2, enlever les pépins et les parties blanches. Le couper en fines lamelle.

Dans une casserole, mélanger le sucre et l’eau, ajouter les graines de la gousse de vanille fendue en 2.

Chauffer une fois que cela bout, ajouter les poivrons émincés et laisser confire à feu moyen en mélangeant très régulièrement jusqu’à ce que le liquide soit quasiment complètement évaporé. Le poivron doit être translucide et enrobé d’une sorte de caramel clair. Couper le poivron confit en tout petit et réserver.

Voici à quoi cela ressemble avant de découper en petits morceaux:

 

101_1817.JPG

 

 

Hacher le chocolat noir.

Porter la crème à ébullition, la retirer du feu et ajouter le chocolat haché, mélanger soigneusement jusqu’à complète dissolution du chocolat. Ajouter   1 à 2 pincées de piment d’Espelette  et les poivrons confits , ainsi que le caramel de poivron ? Bien mélanger et réserver au frais quelques heures.

 

 

Préparation des coques:

 

Commencer par mixer au robot la poudre d'amande (ou de noisette) mélangée au  sucre glace (pas trop il ne faut pas que les poudres grainent et "s'agglutinent)  puis les tamiser. C'est important pour obtenir des coques lisses.

Dans le bol de votre robot commencer à monter les blancs a faible vitesse, quand ils commencent à mousser ajouter la moitié du sucre et passer à vitesse moyenne. (c'est à ce moment là que l'on ajoute le colorant)

Quand le fouet commence à marquer les blancs, les serrer avec le sucre restant à puissance maximale.

La meringue est prête lorsqu'en retirant le fouet il se forme au bout un bec d'oiseau. (la meringue prend une forme de bec de perroquet)http://i49.servimg.com/u/f49/11/69/53/34/101_0832.jpg

 

Incorporer alors en 3 fois le mélange poudre d'amande / sucre glace (c'est le macaronnage) avec une spatule.

http://i49.servimg.com/u/f49/11/69/53/34/101_0833.jpg

Arrêter le macaronnage lorsque la pâte forme un ruban .La pâte doit couler comme un ruban en tissu  tomberait en le lâchant.

http://i49.servimg.com/u/f49/11/69/53/34/101_0834.jpg

Mettre une feuille de papier sulfurisé sur chacune de vos plaques de cuisson (comptez en 3, dont une qui reste dans le four chaud) ; (je préfère le papier sulfurisé aux plaques de cuisson en silicone ou encore aux feuilles de cuisson Demarle qui demandent un temps de cuisson plus long ou plus chaud, et qui donnent un rendu qui me convient mieux, mais chacun ses goûts)

Placer une plaque de cuisson dans le bas de votre four sur une grille (vous pouvez aussi retourner votre lèche frite en guise de plaque de cuisson) et préchauffer votre four à 140°c.

Verser la pâte dans une poche à douille munie d'une douille de 7 ou 8 mm.

Faire des disques de 3 à 4 cm de diamètre en quinconce. Pas besoin de croûtage (si vous voulez vraiment le faire vous pouvez mais moi je ne vois pas de grosse différence, je préfère même sans)

 

Faire cuire une plaque à la fois (posée sur une ou 2 autres plaques) à 150°c, pendant 15 minutes. Adapter selon votre four, dans le mien il vaut mieux 140°c et 18  minutes pour que la couleur reste belle et que les coques ne brunissent pas.  Dans mon autre four c'est 130° et 20 minutes. Il ne faut pas hésiter à faire des tests les premières fois que vous faites des coques de macarons.

Laisser refroidir et décoller les macarons (en humidifiant la feuille de cuisson en la posant sur un linge humide ça aide bien, mais si ils sont bien cuits pas besoin)..

 

Garnir les coques 2 à 2 avec la ganache

Conserver de préférence dans une boite métallique au réfrigérateur. 

 

Repost 0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 22:20
Bonjour a tous, Max box internet a semble-t-il rendu l'âme . Mon blog est donc en pause forcée jusqu'à ce que j'en ai une nouvelle. Dommage , je souhaitais vous faire part de mes divers essais pour le concours du meilleurs macaron amateur! Ce sera pour plus tard, et je vous raconterai cette aventure puisque la sélection de Metz a laquelle je participer à lieu demain. À trésor bientôt j'espère .
Repost 0
Published by cojocano - dans BLA BLA
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 07:03

101_1800.JPG

 

Ces tartelettes m'ont été inspirées par "les croques quiches" (recette du livre "le traiteur c'est moi" vue en démonstration chez Nicole lors d'un atelier Demarle.

 

J'ai fait ces tartelettes dans les empreintes "mini cakes cannelés" de chez Flexipan, mais n'importe quel moule en silicone avec des empreintes de petite taille peut convenir.

 

 


INGREDIENTS

1 petite boite de poires au sirop

3 oeufs

3 cuillère a soupe de sucre

15 cl de crème liquide

1 cuillère à soupe de poudre d'amande

quelques pépites de chocolat

6 tranches de brioche (type brioche tranchée harrys)

pâte à tartiner au chocolat

 

 

3_13_8 PREPARATION

Préchauffer le four à 180°c.

Égoutter les poires et les couper en petits cubes, les répartir dans les empreintes, parsemer ensuite de pépites de chocolat.

Dans un pichet avec bec verseur (c'est plus pratique), fouetter les oeufs avec le sucre, ajouter la poudre d'amande et le lait. Verser cette préparation dans les empreintes.

Couper les tranches de brioche à la dimension des empreintes (rond , carré, rectangle.....) , les tartiner de nutella (ou autre) et les poser par dessus les empreintes, face tartinée à l'intérieur (voir photo).

 

photos-recettes-non-publiees1.jpg

Cuire 20 à 25  min (le temps de cuisson dépend de la taille de vos moules pour des mini tartelettes prévoir un temps plus court).

Laisser refroidir et démouler.

 

mon petit coup de coeur du jour en matière de livre de cuisine "best of" de Michalak

 

Repost 0
Published by cojocano - dans DESSERTS
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 07:21
Repost 0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 08:34

101_1657.JPG

 

Je vous offre le gouter? un savoureux gateau au chocolat qui à la base doit être parfumé avec de l'amaretto , mais je n'en avais pas alors j'ai remplacé par du grand marnier car sa saveur s'associe bien avec le chocolat.

cette recette provient d'un petit livre acheté pour 3 fois rien au discounteur "lidl" il y a quelques années.

 

 


INGREDIENTS

125 g de beurre
300 g de chocolat noir à 70% de cacao
6 oeufs
250 g de sucre
4 cas de liqueur d'amande ( grand marnier pour moi)
1/2 cac d'arôme amande amère
60 g de farine

 

 

3_13_8 PREPARATION

Préchauffer le four à 180°c.
Faire fondre le beurre au bain marie avec le chocolat noir (au Micro onde dans le pichet micro plus 1 litre pour moi)
Séparer les blancs des jaunes.
Travailler les jaunes avec le sucre jusqu'à l'obtention d'une crème épaisse.
Ajouter la liqueur (ou le grand marnier) et l'arôme amande amère.
Battre les oeufs en neige ferme.

Ajouter la farine puis les oeufs en neige à la préparation.
Verser la préparation dans un moule à manqué en silicone (sinon beurrer un moule classique)
Cuire pendant 40 minutes.
Laisser refroidir une dizaine de minutes puis démouler.

 

101_1669.JPG

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 07:19

101_1067.JPG

J'ai fait ce beau et bon kougelhopf aux environs de noêl, mais il était tombé aux oubliettes. J'ai remis la main sur les photos et je vous livre la recette. Selon les conseils de fidji, j'ai suivis sa recette de Kougelhopf à la bière en remplaçant la bierre par du lait, une réussite.

 

 


INGREDIENTS

500 g de farine T45

2 oeufs

230 g de lait

7 g de levure (j'en ai mis 15 g de levure fraihce)

7 g de sel

80 g de sucre en poudre

150g de beurre mou

50 g de raisins secs macérés dans du rhum

amandse entières (je n'en avais pas j'ai mis des noisettes)

 

3_13_8 PREPARATION

J'ai utilisé un moule à kougelhopf en silicone (tupperware), mais si vous avez je vous conseille vivement le moule traditionel en  terre cuite ou céramique, dans ce cas pensez à la beurrer généreusement.

Vous pouvez faire la pâte à la machine à pain en utilisant le programme pâte; je l'ai fait au robot.

Mettre dans cet ordre dans la cuve du robot : lait, levure émiettée, farine, sucre, sel, oeufs et pétrir 5 min. Ajouter le beurre en morceaux et pétrir 15 min. Ajouter les raisins et pétrir 2 minutes pour les incorporer.

Bouler le pâton, recouvrir d'un linge humide et laisser doubler voir tripler de volume.

Déposer au fond du moule les amandes.

Dégazer la pâte et la mettre dans le moule (attention la pâte est collante c'ets normal, ne pas ajouter de farine, en dehors de celle sur les mains )

Laisser de nouveau lever jsuqu'à ce que la pâte remplisse le moule.

Cuire à 160°c pendant 35 à 45 min.

Laisser refroidir un peu et démouler.

 

 

 

101_1070.JPG

Repost 0
Published by cojocano - dans BOULANGE
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 07:05

101_1637.JPG

Un dessert qui a un petit goût d'enfance.

Je l'ai fait au thermomix mais je vous donne également la recette sans ce robot.

 

 


INGREDIENTS

(Pour 6 à 8 verrines)
140 g de riz rond
120 g de sucre en poudre (150 g si vous aimez lorsque c'est un peu plus sucré)
1 oeuf
1 litre de lait entier
7 cl de crème liquide entière
1/2 cac de vanille en poudre

le jus et le zeste d'une orange

2 batons de cannelle

 

 

3_13_8 PREPARATION

AU THERMOMIX:
Rincer le riz à l'eau froide et le laisser égoutter.
Mettre l'oeuf et le sucre dans le bol et mixer 3 min vitesse 6.
Ajouter la crème , le lait, la vanille en poudre, les bâtons de cannelle, le jus et le zeste de l'orange et programmer 8 min à 100°c vitesse 1.
Ajouter le riz égoutté  et programmer 35 min à 90°c , sens inverse, vitesse 2.
Verser dans des coupes et laisser refroidir puis placer au frigo.

 

 

SANS THERMOMIX

Rincer le riz à l'eau froide et le laisser égoutter.
Battre l'oeuf avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la crème et le lait, le jus et le zeste de l'orange , ainsi que les bâtons de cannelle.
Ajouter la vanille en poudre
Mettre à chauffer.
Lorsque le lait commence à être chaud (sans bouillir) ajouter le riz et faire cuire 40 minutes à feux doux en remuant souvent.
Ne pas s'inquiéter si le riz au lait vous semble encore liquide, il s'épaissira en refroidissant tout en restant crémeux.
Répartir dans des verrines et placer au frais.
Lorsque le riz au lait est froid mettre par dessus une grosse cuillère à soupe de confiture .
Servir très frais ou tiède selon votre goût et régalez vous

 

J'ai ajouté dans mes verrines une préparation à base d'agrumes bio de chez COmtes de Provences

Repost 0
Published by cojocano - dans DESSERTS
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 11:00

macarons bergamote fruit

 

La semaine prochaine le 2 fevrier, à Metz aura lieu la sélection départementale du concours "le meilleurs macaron amateur" et je ne suis pas compétitrice dans l'âme, je participe vraiment très rarement à des concours, mais celui ci je ne pouvais pas le rater.

J'ai passé ma semaine à faire des essais et je pense que je n'ai pas fini. Celui ci en est un que je peux vous révéler, car bien que c'était très bon ne sera pas retenu. Le goût obtenu par le curd de bergamote, est trop proche de celui ci lemon curd en fait.

Pour ceux qui ne sauraient pas à quoi ressemble les bergamotes fruits en voici, je les ai trouvé au marché couvert de Nancy, elles proviennent de Sicile et sont bio. C'est un agrume issu d'un croisement entre un citron vert et une orange amère.

 

101_1804.JPG

Le goût de son jus est proche du citron avec moins d'acidité et les zestes eux ont un goût prononcé, bien différent, que l'on retrouve dans les bonbons à la bergamote.

Pour le curd j'ai utilisé à la fois le jus et les zestes, mais en définitive le goût final était proche du citron; malgré le fait que j'ai ajouté quelques gouttes d'huile essentiel de bergamote (obtenue à partir des zestes), ce n'était pas ce que je recherchais pour le concours, je me suis donc tournée vers d'autres essais.

 

 


INGREDIENTS

 

coques: (pour environ 40 coques)

80 g de blanc d'oeufs

100 g de poudre d'amande (ou poudre de noisette comme sur la photo)

155 g de sucre glace

55 g de sucre semoule

colorant (j'ai fait un mélange de rose et de violet pour obtenir cette couleur)

 

Curd de bergamotes:

3 bergamotes (jus + 2 zestes)

5 gouttes d'huile essentielle de bergamote

3 oeufs

120 g de sucre

50 g de beurre

1 cuillère à soupe de maïzena

 

 

3_13_8 PREPARATION

Préparation du curd de bergamote:

Je l'ai fait au micro onde mais vous pouvez le faire de façon classique ) la casserole.

Zester 2 bergamotes et en presser 3.

Mélanger les jus et zestes avec le sucre. Ajouter la maïzena et bien fouetter.

Ajouter les oeufs. Fouetter de nouveau. Mettre 1 min 30 à puissance maximum au micron onde, sortir du four et fouetter.

Renouveler l'opération 2 fois 1 min.

Vérifier la consistance de la crème qui doit être assez épaisse, si ce n'est pas le cas remettre encore 1 min au four micro onde.

Ajouter le beurre mou en morceau et bien mélanger jusqu"à ce qu'il soit complètement incorporé et fondu.

Filmer au contact et placer au frais.

 

 

Préparation des coques:

Commencer par mixer au robot la poudre d'amande (ou de noisette) mélangée au  sucre glace (pas trop il ne faut pas que les poudres grainent et "s'agglutinent)  puis les tamiser. C'est important pour obtenir des coques lisses.

Dans le bol de votre robot commencer à monter les blancs a faible vitesse, quand ils commencent à mousser ajouter la moitié du sucre et passer à vitesse moyenne. (c'est à ce moment là que l'on ajoute le colorant)

Quand le fouet commence à marquer les blancs, les serrer avec le sucre restant à puissance maximale.

La meringue est prête lorsqu'en retirant le fouet il se forme au bout un bec d'oiseau. (la meringue prend une forme de bec de perroquet)http://i49.servimg.com/u/f49/11/69/53/34/101_0832.jpg

 

Incorporer alors en 3 fois le mélange poudre d'amande / sucre glace (c'est le macaronnage) avec une spatule.

http://i49.servimg.com/u/f49/11/69/53/34/101_0833.jpg

Arrêter le macaronnage lorsque la pâte forme un ruban .La pâte doit couler comme un ruban en tissu  tomberait en le lâchant.

http://i49.servimg.com/u/f49/11/69/53/34/101_0834.jpg

Mettre une feuille de papier sulfurisé sur chacune de vos plaques de cuisson (comptez en 3, dont une qui reste dans le four chaud) ; (je préfère le papier sulfurisé aux plaques de cuisson en silicone ou encore aux feuilles de cuisson Demarle qui demandent un temps de cuisson plus long ou plus chaud, et qui donnent un rendu qui me convient mieux, mais chacun ses goûts)

Placer une plaque de cuisson dans le bas de votre four sur une grille (vous pouvez aussi retourner votre lèche frite en guise de plaque de cuisson) et préchauffer votre four à 140°c.

Verser la pâte dans une poche à douille munie d'une douille de 7 ou 8 mm.

Faire des disques de 3 à 4 cm de diamètre en quinconce. Pas besoin de croûtage (si vous voulez vraiment le faire vous pouvez mais moi je ne vois pas de grosse différence, je préfère même sans)

 

Faire cuire une plaque à la fois (posée sur une ou 2 autres plaques) à 150°c, pendant 15 minutes. Adapter selon votre four, dans le mien il vaut mieux 140°c et 18  minutes pour que la couleur reste belle et que les coques ne brunissent pas.  Dans mon autre four c'est 130° et 20 minutes. Il ne faut pas hésiter à faire des tests les premières fois que vous faites des coques de macarons.

Laisser refroidir et décoller les macarons (en humidifiant la feuille de cuisson en la posant sur un linge humide ça aide bien, mais si ils sont bien cuits pas besoin)..

 

Garnir les coques 2 à 2 avec le curd.

Conserver de préférence dans une boite métallique au réfrigérateur. 

Le curd a tendance à détremper les coques aussi, je vous conseille de les garnir peu de temps avant de les déguster.

 

101_1823.JPG

Repost 0